WeddingS : le kit de survie.

Non non, ce n’est pas parce que nous avions regardé le mariage du siècle de William et Kate, vendredi, sur France 2 (pour ma part ^^), que je vais vous parler de ça. Non, en fait, cette idée me trottait dans la tête un moment. Et bizarrement, le mariage du siècle (encore), m’a fait rappelé que…

Bon alors, vous êtes comme moi, la vingtaine passée (ou plus). Vous avez remarqué ce fameux phénomène ? On ne parle que de mariage autour du vous. Ou du moins, on commence à en parler, après un long temps mort (oui, la dernière à s’être mariée, c’était Tatie Germaine, en 1998). Vous regardez votre agenda, et vos samedis sont overbookés, à partir du 30 avril. D’abord, il y a votre cousine Lucie. Hourra, un mariage qui ressemblera à une grosse réunion de famille ! Vous avez hâte, en plus, il paraît qu’il y aura le cousin Edouardo qui vient d’Ecuador et que vous avez aperçu pour la dernière fois en 1990. Puis, deux semaines plus tard, c’est le tour votre meilleur ami du lycée, Antoine. De bonnes retrouvailles entre potes en perspectives, et puis ça sera l’occasion pour vous de dire « regarde ce que je suis devenu, MOI » (et par la même, regarder la tête déconfite de Paulette, qui galère bien en ce moment *rhaaaa, Dieu que vous la détestez, celle-là*). Quelques samedis plus tard, c’est votre amie de maternelle Isis, qui s’y colle (retrouvée il y a un an, sur FB). Bon, on vous a un peu forcé la main pour cette occasion, parce que, non vraiment, la maternelle, c’est pas que c’est oublié mais…Et ainsi de suite. Résultat, en août, vous êtes dans un état de manque de vacances extrême et vous êtes fauché. Vous avez même la fâcheuse impression que votre vie, elle est en fait super plate, face à tout ce bonheur. Mais il est quand même possible, chers invités, de s’en sortir plutôt indemne de cette épreuve.

La choix aux chapeaux.
Un peu comme les invités du mariage royal, je suis une fervente du couvre-chef. Je trouve que c’est un peu THE accessoire incontournable. Seulement voilà. C’est bien beau d’avoir un chapeau de fou et un tantinet laid, comme la Princesse Béatrice, mais c’est un peu de l’argent jeté por la ventana, parce que sérieusement, vous vous voyez, vous, vous baladez à la plage avec ça sur la tête ?

Solution : troquer les chapeaux serre-tête. Vous en achetez 4, vous savez que d’ici quelques temps, vous pourrez les réadapter à votre tenue, sans trop de soucis. Bon, ça ne se trouve pas non plus partout. Si vous en avez l’opportunité ou la possibilité, direction Londres, et allez dans le sous-sol du Camden Lock, et vous aurez des tas de faux chapeaux magnifiques. Sinon,  un petit tour sur les sites British (Asos, Topshop…) et le tour est joué ! (en fait, je remarque que c’est très british ce phénomène du chapeau).

La tenue parfaite.
Avec cette histoire de chapeau, vous êtes un peu ruinés.  Et pourtant, les regards seront aux aguets (pensez à cette pimbêche de Paulette, qui vous attend au tournant). Il faudra être au top du top. Je sais ce que vous vous dîtes. Top du top une fois, d’accord. Mais top du top tous les week end de la saison printanière et estivale, euh…bof quoi.

Solution : choisir les tenues portables. Je sais, vous avez toujours rêvé de vous habiller comme Anna Dello Russo à un bal masqué de Vogue (cf image ci-dessus), pour vous faire remarquer. Mais avec cet amas de mariages, c’est le pire plan qui soit. Alors, l’idéal, ce serait de s’habiller avec des tenues qu’on pourra porter dans d’autres occasions et même, dans la vie de tous les jours (au boulot, notamment). Le tout accompagné d’une pochette matelassée Chanel…louée grâce à Internet pour le Week End. Après, si c’est le mariage de quelqu’un de trèèèès important, vous pouvez toujours mettre une tenue très spéciale. Mais dans ce cas là seulement, ce serait intéressant à mon sens.

Le compromis du cadeau.
Le cadeau de mariage, mais le cadeau de mariage, quoi ! Tantôt, vous avez les « faciles à vivre », qui vous proposent de donner de l’argent à leur agence de voyage afin de financer leur lune de miel à Bora Bora. Le truc c’est que si vous ne donnez pas 200 euros, comme tout le monde, vous serez hyper humilié. Et tantôt vous avez les « super-boring », qui vous donnent le libre choix (ou qui ont oublié de déposer une liste de mariage quelque part). Vous avez déjà en vue cette machine à café Senseo, qui semble perfecto pour un jeune couple. Le problème, c’est que Marie vous a dit que cinq autres invités avaient déjà acheté la même chose. Zut.

Solution : Prévoir. Ok, vous n’aviez pas pu prévoir que vous alliez assister à sept mariages, cette année, mais par chance, vous pourrez le faire pour l’an prochain. Alors prévoir signifie, tout préparer. D’abord, d’un côté, l’enveloppe où vous versez des sous petit à petit, dans le but d’avoir une belle cagnote dans laquelle puiser, en été. Et de l’autre, sautez, quand l’occasion se présente. Ce sont les soldes, et vous allez chez Geneviève Lethu, où vous voyez ce fa-bu-leux service à thé à -70%. Il ne vous intéresse pas du tout. Mais il y aura bien quelqu’un d’autre qui le voudra pour un mariage (ou au pire, une autre occasion); Et hop, c’est dans la pocket !

Le régime.
Le truc avec les mariages, c’est que les mariés entrent en compétition pour le qui-va-gaver-le-mieux. Foie gras, saumon, pâtisseries en tout genre…tous les aliments gras sont là. Et au risque de passer pour l’anorexique de service (ou la moi-je de service), vous ne pouvez pas refuser tout ça et grignoter un batonnet de carotte toute la soirée.

Solution : choisir sagement. Ok, vous allez prendre un bout de ce foie gras, mais l’apéro, vous n’y toucherez certainement pas. Quant au gâteau, une part modeste suffit. Et si ça dépasse encore, diet le lendemain.

Démotivation.
Sincèrement, vos amis/votre famille, vous les aimez. Mais dieu que c’est dur de voir tout ce bonheur et de savoir que tout ça, ce n’est pas vous. Et que vous, en fait, vous attendez encore et que la lune de miel à Bora Bora, c’est pas pour tout de suite. C’est très égoïste, mais c’est humain. Et du bonheur, il y en aura. Alors, vous avez peur qu’un jour, vous lâchez un soupire désespéré en pleine messe de mariage qui fera croire aux gens que vous êtes pathétique.

Solution : Se dire qu’à votre mariage à VOUS, ça sera vingt fois mieux. Vous avez franchement trouvé le DJ de chez Antoine ringard. Pour vous, ça sera un orchestre, et toc ! Et puis, la robe de Lucie. Sérieux, du sur-mesure de chez Pronuptia ? Qu’importe, pour vous, ça sera Vera Wang ou rien. Ok, vous êtes conscient que vos méchantes espérances ne vont peut être pas aboutir, mais Dieu que ça fait du bien de se dire que nous on attend peut être, mais ça sera mieux, à 10 puissance 4.

Vous l’aurez compris, cette saison des mariages s’annonce hard and complicated. Mais en même temps, je la trouve chouette cette période où tout le monde se marie. Bien plus sympa que la période des enterrements (car oui, elle arrive aussi, elle).

Crédits photo : Ok Magazine, Popbee.com, Getty image

Publicités

2 réflexions sur “WeddingS : le kit de survie.

    • C’est sûr que ce n’est clairement pas à souhaiter.
      Dans le genre plus joyeux, il y a aussi à la saison des naissances, riche en émotions et en…cadeau à acheter lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s